Cultiverons nous des vignes sur Mars ?

La prochaine fois que Matt Damon sera abandonné sur Mars, il pourrait passer ses journées à déguster un millésime martien au lieu de cultiver des pommes de terre comme il l’a fait si laborieusement dans le blockbuster de 2015, The Martian. La Géorgie, un des berceaux de la viticulture, met en commun ses meilleurs cerveaux scientifiques et viticoles pour développer des raisins propres à la culture martienne.

Certes, avec ses roches et ses déserts, la planète rouge n’offre sans doute pas le meilleur terroir pour la culture du raisin. Mais avec un record de 8000 ans de viticulture sur la planète Terre, la Géorgie est prête à relever le défi. Après tout, la NASA et le Centre international de la pomme de terre ont expérimenté avec succès la culture de pommes de terre dans des conditions semblables à celles de Mars, alors pourquoi ne pas faire passer l’agriculture martienne au stade suivant ?

L’idée est née d’un récent appel à projets de la NASA, l’agence spatiale américaine, pour pouvoir faciliter une présence humaine durable sur Mars. « Cela pourrait inclure abri, nourriture, eau, air respirable, communication, exercice, interaction sociale et médecine, mais les participants sont encouragés à envisager des idées innovantes et créatives au-delà de ces exemples », écrit la NASA dans un communiqué de presse.

Un groupe de travail a été mis en place à Tbilissi pour travailler sur le projet de raisins martiens, officiellement lancé le 22 Juin au Musée National géorgien. Nommé IX Millenium, le projet consiste à mettre en place un « laboratoire de serres vertical pour faire pousser des vignes dans un espace fermé et contrôlé », a rapporté l’agence de presse géorgienne agenda.ge. Le laboratoire sera basé dans un hôtel de Tbilissi et exploité par une entreprise nommée SpaceFarms.

« Nous avons commencé à réfléchir à la façon dont la Géorgie pourrait participer à ce projet [Journey to Mars Challenge] et nous avons décidé que ce serait la vigne », a déclaré Misha Batiashvili, recteur de l’université de Tbilissi. « La vinification est notre patrimoine historique et notre fierté. ».

Jusqu’à présent, la principale contribution de la Géorgie à l’exploration spatiale a été une chanson populaire envoyée dans l’espace à bord du vaisseau spatial Voyager dans les années 1970, dans le cadre du message de la NASA, de la Terre à l’Univers. Peut-être que la prochaine sera l’apport de la viticulture sur Mars !

 

Ecrit à partir de l’article de Eurasianet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.